Que faire si mon chat a des puces ?

Quels que soient la race, l’âge ou le mode de vie de votre chat, vous redoutez très certainement les puces comme la peste… et vous avez raison ! Ces petits parasites de quelques millimètres s’attaquent très fréquemment aux chiens et aux chats, qu’ils évoluent en intérieur ou en extérieur. Les puces sont particulièrement redoutables car elles parviennent à sauter jusqu’à trente fois leur longueur et pondent de nombreuses larves qui peuvent attendre des mois avant d’éclore. Celles-ci peuvent être dissimulées dans le pelage de votre chat, dans son panier mais également sur vos moquettes, tapis et autres coussins. Et si l’éclosion des larves se produit normalement entre mars et novembre, nos intérieurs chauffés et douillets leur offrent les conditions idéales pour pulluler toute l’année.

Comment déceler la présence de puces chez les chats ?

Puces sur chat
Puces qui se retrouvent sur les chats

Les puces logent dans les poils des chats et se nourrissent de leur sang en leur infligeant de petites morsures qui les démangent. Des rougeurs peuvent apparaître et il peut également y avoir une perte de poils sur la croupe, le ventre ou les flancs de l’animal. C’est en peignant votre compagnon avec un peigne fin qui vous distinguerez le plus facilement les petits insectes noirs responsables de tous ces maux.

Quelles sont les solutions à une invasion de puces ?

De nombreux produits sont proposés sur le marché et quel que soit celui que vous choisissez, il doit impérativement répondre à deux critères : être efficace pour lutter contre les puces présentes dans les poils de votre chat et résister à l’eau de façon à ce qu’il ne faille pas l’appliquer après chaque toilette ou sortie les jours de pluie. Cela étant dit, les options sont multiples :

  • Les pipettes : C’est la solution la plus plébiscitée par les propriétaires de chats. Quelques gouttes appliquées sur sa peau (et non sur le poil) et le voilà protégé pour environ un mois.
  • Les colliers : Leur principal avantage est qu’ils peuvent agir pendant plusieurs mois. Imbibés d’un concentré de substance active, l’utilisation de colliers anti-parasitaires requiert une précaution particulière vis à vis des enfants qui peuvent ingérer du produit par mégarde.
  • Les sprays : Très pratiques en cas d’invasion, l’effet des sprays est quasi immédiat et ils sont efficaces environ un mois. Ils peuvent néanmoins être difficiles à appliquer.
  • Les comprimés : Ils sont la solution aux erreurs d’application ou encore aux dangers pour les enfants. En revanche, si les chiens les ingèrent globalement assez facilement, ce n’est pas toujours les cas des félins.
  • Les poudres et shampoings : les premières arrivent difficilement sur la peau, les seconds doivent être appliqués sur un pelage entièrement mouillé. Ces deux caractéristiques en font des solutions peu recommandées pour les chats.

En cas d’invasion, n’oubliez pas d’associer un vaporisateur domestique anti-puces au traitement anti-parasitaire de votre animal afin d’en débarrasser votre intérieur. Les puces étant des insectes souvent porteurs du ténia, il est également conseillé de vermifuger les individus infestés.
Et puisqu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir, n’hésitez pas à traiter votre chat durant toute l’année.

Laisser un commentaire